La remise en route du bassin au printemps

with Pas de commentaire

La remise en service correcte de la piscine est une étape essentielle. Vous pourrez ensuite profiter toute la saison d’une eau claire et saine (sans prolifération de bactéries), économiser en équipements et produits (une eau verte est parfois difficile à rattraper… et cela coûte vite cher).

 

Quand remettre en service sa piscine ?

Effectuez la remise en service le plus tôt possible, dès que l’eau dépasse les 15-16°C. Il faut attendre 15°C pour les piscines traitées par électrolyse. Si vous attendez trop, le coût de la remise en service pourrait être onéreux et le coût supplémentaire pourrait être plus élevé qu’un ou deux mois de traitement économisé. Avril-mai, selon la météo de la saison, est la période idéale car l’eau est encore à faible température les algues ne se sont pas encore formées.

 

Comment remettre en route ma piscine ?

Remettez en place les paniers de skimmer, les bouchons de purge de la pompe et du filtre et revissez les embouts orientables des refoulements… Si vous avez un système de filtre à cartouche mettez des filtres neufs. Si vous avez un filtre à diatomées rechargez-le en diatomites, les côtelettes ont dû être nettoyées à l’hivernage.

Si le bassin est vide, pulvérisez un algicide sur les parois et laissez sécher avant de remplir.

Réajustez votre  niveau d’eau plus haut qu’à l’habitude, retirez les plus grosses impuretés à l’aide d’une épuisette de fond puis passez l’aspirateur en positionnant la vanne 6 voies sur égout/waste/vidange. Vous referez votre niveau d’eau correct après cette opération qui vide un peu la piscine mais élimine efficacement les saletés sans polluer le filtre.

 

 

Nettoyez votre ligne d’eau avec éponge et produit adapté (Attention : utilisez uniquement des  produits conçus pour le milieu de la piscine sous peine d’altérer votre liner).

Ajustez ensuite le temps de filtration en fonction de la température de votre eau* Contrôlez et ajustez votre pH.
Procédez à une chloration choc (hypochlorite de calcium ou dichlo-isocyanurate selon « âge de l’eau »), filtration en continue pendant 24 à 48h : une pastille de 20 gr/ m3 et nettoyez le filtre à sable (lavage et rinçage 1 fois par semaine).

* temps de filtration = température de l’eau ÷ 2 (au-delà de 28°C filtration 24h/24)

 

Équilibre de l’eau : procédez aux analyses et au traitement de l’eau :

  • Ajuster le pH si nécessaire (entre 7.2 et 7.4) avec du pH moins ou pH plus. Les produits correctifs doivent être introduits dans le bassin lorsque la filtration est en marche. Le pH tend à augmenter rapidement dans les jours qui suivent la remise en service.
  • Contrôle du taux de stabilisant.

Si vous faites un traitement au chlore, contrôlez le stabilisant. Il doit se situer à 30mg/l et ne pas dépasser les 75mg/l (40mg/l maxi en cas de sonde redox). En cas d’excès, le chlore est « bloqué » la seule solution est de vidanger tout ou partie du bassin selon la concentration.

  • Contrôle du TH (calcaire).  Si votre eau à un TH de plus de 22°f, mettre un séquestrant calcaire.

 


Les petits plus qui font toute la différence :

 

  • Pompe : Soyez attentif à votre pompe lors de sa remise en marche. Si elle fait un bruit anormal qui persiste après 1 heure d’utilisation, c’est certainement que les roulements sont grippés. Il faut alors procéder aussitôt à leur remplacement.
  • Filtre : Si vous ne l’avez pas nettoyé chimiquement lors de l’hivernage, c’est le moment de le faire. Vérifiez l’état du sable : dévissez le couvercle et prenez une poignée de sable dans la main pour juger de son état. S’il est « gras » désinfectez-le avec un produit adapté ; s’il est calcifié utilisez un détartrant. Nous vous conseillons les deux : l’un à l’hivernage l’autre au déshivernage pour maintenir un substrat filtrant sain et efficace.

 

  • Procéder à un contre-lavage du filtre suivi d’un rinçage (vanne multivoies). Cette étape peut être faite 24h après la mise la mise en route (voire plus si l’eau est très sale).
 Puis, remettre la vanne multivoies en position « filtration »
  • Bien surveiller le manomètre les premiers jours.

 

Électrolyseur au sel : La plupart des systèmes ne fonctionnement pas si la température de l’eau est inférieure à 15°C. Pour le nettoyage des électrodes : il existe des systèmes auto nettoyant (fonctionne 1 heure dans un sens et 1 heure dans l’autre), c’est pourquoi il est préférable d’ajuster la programmation de fonctionnement de la piscine par paires d’heures. Il est également conseillé de nettoyer les électrodes au moins 2 fois par an avec un produit nettoyant de cellules d’électrolyseur. Dans tous les cas, il faut bien tenir son pH entre 7 et 7.2 pour éviter l’entartrage de la cellule.

Passage du balai-aspirateur-manuel : pensez à amorcer le tuyau d’aspiration en le rentrant tout doucement dans l’eau, à la verticale, pour éviter toute entrée d’air qui désamorcerait la pompe. Il vaut mieux d’abord passer sur la partie la plus profonde de la piscine pour éviter de mettre en suspension les débris qui se sont déposés au fond de la piscine. Passez ensuite aux zones pentues.

Soulevez bien votre balai entre chaque passage pour ne pas mettre en suspension les particules. C’est pourquoi il est recommandé d’utiliser au début un balai manuel plutôt qu’un robot automatique. Ensuite, vous pourrez parfaire le nettoyage avec le robot. Si vous voyez que le balai a du mal à aspirer, vérifiez la pression du filtre (grâce au manomètre) et si nécessaire, nettoyez le pré filtre ou le panier de skimmer.

L’UTILISATION D’UN ROBOT EST DÉCONSEILLÉE A L’OUVERTURE DU BASSIN, RÉSERVEZ-LE À L’ENTRETIEN HEBDOMADAIRE.

En tout début de saison, c’est le moment d’effectuer un petit check-up de votre piscine :

  • Examen général du liner ou du revêtement
  • Vérification du bon fonctionnement de la pompe de filtration
  • Contrôle des équipements annexes